agrandir le texte diminuer le texte

Accès direct au contenu

EMC Portails : www - étudiants - personnels EMC

Vous êtes ici : fr > Équipes > Équipe Mémoire, Émotion, Action > Bertrand Coulombel > Bertrand Coulombel

Bertrand Coulombel

 
Doctorant en Sciences Cognitives
Ph.D Student in Cognitive Science

École Doctorale 476 Neurosciences et Cognition (ED 476 – NSCo)
The Neurosciences and Cognition Doctoral School (ED 476 – NSCo)

Directeur : Pr. Rémy VERSACE (Professeur des Universités, Laboratoire EMC, Université Lumière Lyon 2)


Thème de recherche :
"Traitement des continuités à travers le temps"
Research theme : "Processing of continuities across time"

Equipe :
Mémoire, Émotion, Action (MEA)
Team : Memory, Emotion, Action (MEA)

_________________________________________

RESEARCH   -    RESUME    -    CONTACT 

_________________________________________
 

RECHERCHE / RESEARCH

Dans nos vies d'êtres humains, on a plusieurs rôles différents que l'on doit remplir de manière périodique. S'occuper de notre travail, s'occuper de notre santé, s'occuper de nos relations avec les autres, etc.
Aucune de ces activités ne peut-être terminée une bonne fois pour toute. Encore moins d'une seule traite.

Ce sont des activités que l'on poursuit de manière fragmentée et épisodique.
Chaque fragment, chaque épisode étant la continuité du dernier épisode associé à la même activité dans notre passé.
 
Autrement dit on peut voir la vie avec un grand V comme un ensemble de petites vies, de "continuités", entremếlées les unes dans les autres à travers le temps.
Il y a la continuité au travail, la continuité loisir, la continuité avec les amis, etc.

Chaque continuité ayant un contexte, un passé, un présent et un futur propres.

Ainsi donc, plutôt que de traiter notre vie comme un tout indifférencié et hypercomplexe, nous passons d'un cloisonnement à un autre, d'une conscience à une autre. En permanence.

Et les écarts temporels entres deux fragments d'une même continuité peuvent être très longs.
 
Ce qui peut rendre notre perception du temps assez confuse.
Bien souvent on ne sait plus trop depuis combien de temps chacune des continuités de notre vie s'est arrêtée.
On a souvent  cette impression que c'est un peu comme si c'était hier et que pratiquement rien ne sépare cet instant présent que l'on vit de toutes ces dernières fois passées dont on peut se remémorer.

Mais cela dit pour  ce qui est du futur, et de la poursuite des continuités, ça reste naturel pour nous de vivre comme ça, de basculer d'une continuité à une autre, qui n'ont rien à voir, et de s'y retrouver.

Et donc on peut se demander comment notre cerveau fait-il pour gérer des vies dont le contenu est si fragmenté dans le temps sans jamais se perdre ?

Pour étudier tous les mécanismes perceptifs, mnésiques, etc, mis en jeu dans ce traitement des continuités, ce que je fais avec mes expériences c'est que je reproduis à une échelle réduite cette fragmentation des continuités dans le temps à travers des jeux-vidéo minimalistes.
Dans mes expériences les participants jouent à plusieurs jeux différents, chaque jeu représentant une continuité à part entière. Donc avec un contexte cognitif, un passé, un présent et un futur propres.
À partir de là je manipule des paramètres pour différencier les jeux les uns des autres et je mesure l'impact que ça a sur certaines performances et certaines estimations.

Mes objectifs sont d'une part de caractériser ce qui définit une continuité (est-ce que c'est l'activité, est-ce que c'est les buts, est-ce que c'est la pertinence, etc) et d'autre part de faire des ponts entre différents champs d'étude qui sont relativement cloisonnés les uns des autres au jour d'aujourd'hui : à savoir, la mémoire rétrospective (du passé), la mémoire prospective (du futur), la segmentation des événements et la perception du temps. De sorte à élucider la dynamique globale entre tous ces mécanismes qui rendent si transparentes les coutures de notre existence.

 

 CV / RESUME

TODO

 
CONTACT

mail : bertrand.coulombel@univ-lyon2.fr

mise à jour le 2 décembre 2018


Bertrand Coulombel
Université Lumière Lyon 2