agrandir le texte diminuer le texte

Accès direct au contenu

EMC Portails : www - étudiants - personnels EMC

Vous êtes ici : fr > Équipes > Equipe Cognition Outils Systèmes > Adrien Tedesco > Adrien Tedesco

Adrien Tedesco

 

Après un parcours complet dans les sciences cognitives (Licence + Master) précédé d'une année de médecine et d'anthropologie, j'aborde le thème du stress à travers un doctorat en sciences cognitives dans le cadre d'un financement CIFRE. Plus précisément, je réalise une étude sur les effets combinés de l'induction émotionnelle et de la personnalité individuelle sur les fonctions cognitives.

Sujet de thèse : Etude des effets combinés de l'anxiété et de l'induction émotionnelle sur les performances cognitives.
Directeur de thèse : Docteur Bernard Croisile
Co-directrice de thèse : Docteur Emanuelle Reynaud


Financement : Bourse CIFRE
Entrée en vigueur : Janvier 2009
Entreprise : Scientific Brain Training (SBT)

RECHERCHE

Bon nombre d'études ont tenté d'établir un lien entre la personnalité, un contexte émotionnel et un pattern de performance. A ce sujet, que ce soit dans le milieu sportif ou dans le milieu académique, les chercheurs semblent avoir toujours été confrontés à l'inconstance des résultats. En effet, même au travers de protocoles relativement similaires, il n'est pas rare de constater que les résultats se contredisent. 
De toute évidence, il semble donc impossible d'établir un lien général entre le stress et la performance. Au contraire, les données tendent à montrer que la performance d'un individu dans des conditions "stressante" dépendrait de la nature de la source du stress, de son intensité, de l'évaluation subjective de l'individu quant à la demande d'adaptation, des traits de sa personnalité, de son vécu, de l'intensité de sa réaction physiologique face à la source de stress, des caractéristiques de la tâche et des différents feedbacks (interne ou externe, objectif ou subjectif) auxquels a accès l'individu pendant la réalisation de la tâche. A cette liste, non exhaustive, s'ajoute également le fait qu'on ignore toujours les liens précis qui unissent ces différentes variables.

Notre premier objectif consistera donc à définir un lien stable entre une induction émotionnelle donnée (une source de « stress » précise), une tâche donnée (tâche de mémoire de travail), un trait de personnalité donnée et un pattern de performance (temps de réponse, exactitude). Les données de la littérature, abondante dans le domaine de l'anxiété, confèrent un point de départ au projet. En effet, bon nombre d'études ont montré qu'une situation émotionnelle modifiait de manière différente les performances suivant le trait plus ou moins anxieux de la personnalité des sujets.

Si certains protocoles ont mis en évidence un effet du stress sur les processus mnésiques, peu d'entre eux fournissent une explication solide sur l'altération de ces processus. Par conséquent, nous chercherons d'une part à définir précisément pourquoi le stress altère sélectivement certains processus mnésiques et d'autre part à cerner les mécanismes à l'origine de ces modifications sélectives.

Enrichis des données récoltées dans le cadre de nos expérimentations, nous travaillerons enfin sur l'évaluation de l'anxiété en tant que trait de personnalité et en tant qu'état transitoire, à l'image des travaux réalisés par Spielberger, Gorsuch, Lushene, Vagg et Jacobs (1983) sur l'échelle STAI.

Etant donné la finalité, en partie professionnelle, du doctorat, nous avons fait le choix d'effectuer la plupart des expérimentations à l'intérieur du milieu professionnel, au sein des entreprises, afin de garantir aux observations un maximum de validité externe.

INTERET PROFESSIONEL

Déjà présente depuis quelques années, la problématique du stress occupe une place de plus en plus centrale au sein de notre société. Tristement célèbre dans certaines entreprises et fortement relayée par les médias, il convient aujourd'hui de lui opposer de véritables solutions de fond. En effet, contrairement à la plupart des stratégies déployées par certaines entreprises, il est nécessaire de développer un ensemble d'outils pour agir véritablement sur les causes du stress et non pas uniquement sur ses symptômes. Fort des données accumulées au cours des différentes expérimentations de la thèse, l'objectif professionnel du doctorat consistera donc à développer un ensemble de méthodes pour : 
-* Tenter de rompre avec les idées reçues et culturellement partagées autour des effets du stress.
-* Agir à la base et tenter d'orienter correctement les profils sensibles au stress.
-* Agir sur les processus de management en sensibilisant les entreprises sur les dangers et les conséquences néfastes du stress, aussi bien du point de vue « humain » que du point de vue de la rentabilité.

Se dégage donc un double enjeu qui consistera à la fois à réduire la « pression institutionnelle » inhérente à certains types d'activités professionnelles tout en maintenant une rentabilité efficace des entreprises.

 

CONTACT

Adrien TEDESCO

Laboratoire d'Etude des Mécanismes Cognitifs (bureau K14):
Université Lumière Lyon 2
5 Avenue Pierre Mendès-France
69676 Bron Cedex
France

Scientific Brain Training (SBT):
Bâtiment CEI
66 Boulevard Niels Bohr
BP 52132
69603 Villeurbanne
France

E-mails : adrien.tedesco@univ-lyon2.fr ; a.tedesco@sbt.fr

 

mise à jour le 6 janvier 2015


adrien.jpg
Université Lumière Lyon 2